La direction générale des Impôts du Gabon éjectée de ses locaux pour loyers impayés !

Impayés

La direction générale des Impôts du Gabon éjectée de ses locaux pour loyers impayés !




Top Infos du mardi

Société
Les locaux de l’administration déguerpie © 2018 D.R./Info241


qrcode:http://info241.info/la-direction-generale-des-impots-du-gabon-ejectee-de-ses-locaux,4023
Flashez le qr-code ci-dessus pour partager l'article à vos amis


L'URL courte de cet article est :
http://info241.com/4023


Dans la même rubrique

C’est une véritable bombe que nos confrères de La Loupe ont lâché dans leur livraison n°397 de ce mardi. Selon l’hebdomadaire, la direction générale des Impôts du Gabon aurait été priée hier, de libérer ses locaux situés à l’immeuble Orchidia, dans le 3ème arrondissement de Libreville pour... loyers impayés ! Une information rocambolesque, qui laisse planer des doutes sur la compétence et même la probité morale de ceux qui ont en charge la gestion de nos administrations.

L’information paraît ubuesque. Les dirigeants des impôts du Gabon auraient tout bonnement oubliés de payer leurs loyers. Devant cette incurie, cette administration publique a été priée de libérer les locaux qu’elle louait dans le troisième arrondissement de la capitale gabonaise. Le propriétaire las d’attendre son dû a mis à la porte cette direction pourtant la mieux nantie sur le papier.

François Auguste Akomezogho, l’actuel DG des Impôts dans la tourmente

Coût de l’ardoise d’impayés : la coquette somme de 700 millions de francs. Des impayés pour lesquels la direction générale des Impôts éprouve toutes les difficultés du monde à éponger. Nos confrères rappellent que 22 milliards avaient été alloués par Michel Mpega, un ancien directeur général de cette structure, pour construire un « hôtel des Impôts ». Une manne qui aurait pris la clé des champs sous l’actuel DG suggère notre confrère.

Dans cette affaire, la problématique qui peut être posée est celle du mode de gestion de nos administrations publiques. Il paraît en effet, inimaginable qu’une administration autant pourvoyeuse de flux d’argent soit dans l’incapacité de payer un simple loyer. Comment depuis le temps, elle n’ait toujours pas réussi à s’offrir ses propres locaux ? Autant de questions qui resteront certainement sans réponse.

Commenter