Centrafrique : un chef de milice anti-balaka arrêté et transféré à la CPI

Crimes de guerre

Centrafrique : un chef de milice anti-balaka arrêté et transféré à la CPI




Top Infos du samedi

International
Centrafrique : un chef de milice anti-balaka arrêté et transféré à la CPI © 2018 D.R./Info241


qrcode:http://info241.info/centrafrique-un-chef-de-milice-anti-balaka-arrete-et-transfere-a,4014
Flashez le qr-code ci-dessus pour partager l'article à vos amis


L'URL courte de cet article est :
http://info241.com/4014


Dans la même rubrique

Le règne de la terreur, des séditions et exactions civiles lié aux conflits armés de bandes rivales qui ensanglantent la Centrafrique depuis déjà quelques années, connaît un épisode enthousiasmant aujourd’hui avec l’arrestation d’un chef de milice anti-balaka et son transfert à la Cour pénale internationale (CPI).

Alfred Yekatom dit Rambo, chef d’une milice anti-balaka a été arrêté après un mandat d’arrêt lancé à son encontre pour les chefs d’accusation de crimes de guerre, crimes contre l’humanité commis à Bangui entre décembre 2013 et août 2014, essentiellement dans l’ouest du pays.

Alfred Yekatom aux cotés des membres de sa milice

A la tête d’une faction anti-balaka, les charges qui pèsent contre Rambo l’inculpent pour meurtres, recrutement d’enfants soldats au milieu d’autres faits délictueux dont s’est rendue coupable sa milice. Équipée d’armes de guerre de type AK47, RPG etc elle tenait de nombreux checkpoints sur les routes où elle appliquait des taxations parallèles indues.

Rappelons que l’arrestation de ce leader de guerre, permettra de déterminer le rôle de ce dernier ou du moins, sa supposée implication dans l’attaque de Bangui du 5 décembre 2018 qui avait visé des positions Seleka, une autre faction rivale aux anti-balaka contre qui ils sont en belligérance. Une attaque ciblée menée avec professionnalisme qui font dire aux observateurs qu’elle avait été commanditée.

Commenter